Rechercher

Les français sont-ils individualistes?


Le 23 décembre 2012, Valérie Giscard D’Estaing, ancien président de la république française déclarait « Les Français ne peuvent pas se gouverner. Par contre quand ils sont bien gouvernés, ils suivent. Mais si vous dites : gouvernez-vous vous-mêmes, c'est le désordre et l'affrontement. C'est un peuple individualiste et extrêmement tourné vers l'intérêt personnel et qui donc ne recherche pas l'intérêt collectif».

Au mois de juillet 2013, le CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) révélait les résultats d’un sondage réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la société de 2009 personnes. Et pour 80% des personnes interrogées, notre société est « minée par des comportements individualistes ».

Une question se pose alors, est-ce seulement un ressenti, ou les français sont-ils bien individualistes ?

Le Larousse donne 3 définitions à l’individualisme :

  • « Doctrine qui fait de l'individu le fondement de la société et des valeurs morales. »

  • « Attitude favorisant l'initiative individuelle, l'indépendance et l'autonomie de la personne au regard de la société. »

  • « Tendance à s'affirmer indépendamment des autres, à ne pas faire corps avec un groupe

Finalement, l’individualisme ne consiste pas nécessairement à ne penser qu’à soi. Lorsque l’individualisme est trop poussé, il se transforme en « égoïsme », et c’est bien l’égoïsme, défini comme « Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres. » qui s’avère dangereux.

A l’inverse, l’individualisme est nécessaire pour l’accomplissement de soi. Finalement être individualiste, c’est garder son esprit critique en toute situation. Et cela est nécessaire pour avoir une amélioration constante de notre société.

Notre individualisme, c’est ce qui nous rend différents de bien des peuples. Nous ne pensons pas qu’à l’intérêt commun, nous sommes nous aussi dans notre quête de bonheur.

Notre individualisme est-il tellement poussé qu’il en devient de l’égoïsme ?

Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons vécu ces derniers jours des moments tragiques. Avez-vous vu la réaction d’un peuple égoïste ? Nous avons au contraire fait preuve d’une solidarité inédite. Certains ont ouvert leurs portes à des personnes qu’ils n’avaient jamais vues de leurs vie, parce qu’elles étaient dans le besoin. D’autres sont allés aider des gens à sortir du Bataclan, ont essayé de prodiguer les premiers soins au bistro « Le Carillon » ou encore au restaurant « Le Petit Cambodge », au péril de leur vie. Quand certains sont allés donner leur sang, dès le lendemain des attentats, permettant très certainement d’éviter l’augmentation des décès dus à ces attentats.

(Et je ne parle pas des différents pompiers, services médicaux, ou services de l’ordre qui ont fait du bien commun leur métier)

Alors, certains diront que les français ne réagissent que si un drame surgit. Mais les drames ne manquent malheureusement pas. Le tremblement de terre au Népal l’année dernière, celui d’Haïti en 2010, ou même en France, avec les inondations qu’a connu notre région de Provence Alpes Côte d’ Azur. Pour ce dernier drame, près de 12 000 € ont été récoltés via le site Ulule alors que l’objectif avait été fixé à 5 000 €. Mais nous ne nous contentons pas de réagir seulement aux drames, nous sommes dans un pays où les causes nous passionnent et nous poussent à nous engager. En 2013, il y avait 12 700 000 bénévoles dans le secteur associatif en France. Cela constitue une preuve de notre volonté d’aider autrui. Nous allons même jusqu’à faire des dons pour les associations, pour une valeur globale de 2,225 milliards d’euros par an.

Donc oui, nous sommes un peuple individualiste, mais il faut comprendre que l’individualisme n’est pas incompatible avec l’altruisme. Dans un contexte où seulement 56% des français font confiance aux associations, imaginez à quel point notre altruisme serait décuplé s’il nous était proposé davantage de solutions pour contrôler nos dons.

Chez DonaSafe, nous voulons vous permettre de continuer à être généreux. Vous rendre acteurs de vos dons en vous proposant de choisir directement le projet auquel vous souhaitez consacrer votre argent. Nous tenons aussi à vous assurer que votre donation est bien utilisée de la manière souhaitée et sert essentiellement à la cause soutenue.

#DonaSafe #individualiste #individualisme #donation #association #altruisme #contrôle #dons #société

237 vues